L’allaitement n’y échappe pas…il est l’un des nombreux secteurs lucratifs de la maternité! Il existe une panoplie d’accessoires dits indispensables sur le marché. Qu’en est-il vraiment? Quoi acheter pour allaiter? Voici quelques indications pour y voir plus clair!

Les essentiels à se procurer

Le coussin d’allaitement

C’est un incontournable! Il vous permettra d’être confortable et de soutenir votre bébé lors des boires. N’oubliez pas que dans les premières semaines, vous passerez une grande partie de la journée avec bébé au sein. Ce coussin fera partie de votre quotidien!

Il y a actuellement 3 types de produits sur le marché. Le coussin en «U», le coussin tubulaire et le «p’tit nouveau», le manchon.

Si vous souhaitez acheter un coussin «traditionnel», je vous recommande le coussin tubulaire plutôt que le coussin en «U». Il est beaucoup plus versatile et offre un EXCELLENT soutien. Il peut être placé n’importe comment, contrairement au coussin en «U», pour ainsi vous permettre d’allaiter dans la position avec laquelle vous êtes le plus à l’aise. Vous pourrez même l’utiliser pendant votre grossesse pour supporter dos ou bedaine pendant la nuit. 

La compagnie québécoise Nneka fabrique de magnifiques produits. Leurs coussins sont remplis en écailles de sarrasin, sont lavables, hypoallergènes et leur plus grand avantage, c’est qu’ils sont maniables. Vous placez le coussin de la façon dont vous voulez, et il restera bien en place! Vous pouvez même rentabiliser encore plus votre achat en l’utilisant pour soutenir votre dos pendant votre grossesse, quand les positions de sommeil sont plus difficiles.

Le manchon, quant à lui, est également très polyvalent et vous permettra d’allaiter dans la position qui vous convient. Il se démarque du coussin tubulaire en 2 points: sa taille et son matériel. En effet, le fait qu’il soit compact vous permettra de le traîner partout et que dire de son tissu imperméable…on se demande pourquoi d’autres n’y ont pas pensé avant! Il est multifonctionnel; vous pouvez l’utiliser certes pour allaiter, mais également comme oreiller de jeu ou oreiller pour dormir. Il comporte même un porte-bouteille pour toujours avoir sa bouteille d’eau à portée de main (allaiter, ça donne soif!). Un autre beau produit québécois, fabriqué par G&B Maternité.

Enfin, je ne recommanderais pas le coussin en forme de «U». Pour avoir pu comparer, je ne vois pas l’apport de ce dernier versus un oreiller ordinaire.

Le soutien-gorge d’allaitement

Indispensable! Il vous facilitera grandement la tâche lors des boires, car vous n’aurez qu’à détacher le haut du bonnet pour mettre bébé au sein. Devoir remonter votre soutien-gorge traditionnel en-dessous de votre menton avant chaque tétée…on oublie ça!

Quand devriez-vous l’acheter? Pas avant le 3e trimestre de votre grossesse, car votre cage thoracique ainsi que vos seins changeront de mois en mois. Aux alentours de 32 semaines, c’est un bon moment pour le magasiner.

Y-a-t-il un meilleur modèle? Non. Le meilleur soutien-gorge d’allaitement est celui avec lequel vous êtes le plus confortable. Le bonnet ne doit pas être trop ajusté, question de laisser de la place à une légère augmentation de volume et surtout, à ne pas comprimer le sein et vous créer des problèmes (ex: canal lactifère obstrué). Je vous conseille d’acheter deux modèles différents en pré-natal. Vous pourrez ainsi les tester à l’arrivée de bébé et voir avec lequel vous êtes le plus à l’aise et confortable. Vous retournerez acheter vos préférés après avoir accouché si besoin est.

Plusieurs boutiques et grandes surfaces vendent des soutiens-gorge d’allaitement. Toutefois, je vous recommande fortement ceux de chez Thyme Maternité. Pourquoi? Principalement puisque vous pourrez compter sur l’aide des vendeuses pour vous conseiller. Ces dernières pourront vous guider et vérifier votre soutien-gorge, pour un ajustement optimal. Si vous achetez en ligne ou en grandes surfaces, vous ne pourrez bénéficier de ces conseils. Les soutiens-gorge de chez Thyme sont très confortables et constituent un excellent rapport qualité-prix. Il y en a pour tous les goûts, des plus coquets au plus sportifs.

Les autres accessoires

La crème Lanoline

Vous pouvez vous procurer un petit tube de crème lanoline. Si vos mamelons sont sensibles dans les débuts, cette crème vous soulagera. Pour en avoir essayées plusieurs, je recommande celle de la compagnie Medela.

Compresses d’allaitement: lesquelles choisir?

Les compresses sont de petits coussins à placer dans votre soutien-gorge. Certaines femmes en auront besoin, d’autres non. À quoi servent-elles? À vous éviter un moment gênant en cas d’écoulement de lait indésiré!  Il existe deux types de compresses :

– Des jetables, que vous pouvez trouver en pharmacie;

– Des réutilisables, que vous pouvez trouver chez Thyme.

D’abord pour des raisons écologiques, je préfère les compresses lavables. Elles sont parfaites pour les femmes qui n’ont pas de grands écoulements de lait entre les boires.

Par contre, si vous êtes de celles qui ont beaucoup d’écoulement et qui doivent changer leurs compresses régulièrement, les jetables seront plus pratiques pour vous.

Puisque vous ne pouvez savoir quelle sorte sera appropriée pour vous, je vous conseille d’acheter un ou deux paquets de compresses lavables avant l’arrivée de bébé. Dans les premières semaines post-accouchement, vous verrez quel type de compresses vous convient le mieux et pourrez en racheter en conséquence.

Vêtements d’allaitement

Des vêtements sont maintenant spécialement conçus pour faciliter le moment des boires. Plutôt que de devoir enlever votre robe ou lever votre chandail, ces vêtements spécialisés permettent, tout comme les soutiens-gorge d’allaitement, de mettre bébé au sein plus facilement.

Il n’est pas essentiel de se magasiner un nouveau garde-robe d’allaitement. Une foule de vêtements standards peuvent aussi vous permettre de mettre bébé au sein facilement, comme les chandails col en V, les chandails cache-cœur ou encore les camisoles à bretelles spaghetti.

Par contre, il existe vraiment de beaux produits sur le marché alors on peut aussi se laisser tenter! J’ai un gros coup de cœur pour la compagnie québécoise Lait de poule. Leurs vêtements se distinguent vraiment des autres vêtements d’allaitement disponibles sur le marché. Ils sont féminins, colorés, et personne ne remarquera que vous portez un haut d’allaitement! Ça peut faire du bien de se sentir coquette parfois!

Vous pouvez également jeter un œil aux boutiques suivantes: Momzelle, Berceau et évidemment, Thyme encore une fois. Il y en a pour tous les goûts!

Avant l’arrivée de bébé, si vous le désirez, voyez à vous procurer 2 ou 3 hauts (ou voyez si certains vêtements de votre garde-robe conviennent). Et encore une fois, vous verrez avec l’expérience ce que vous trouvez le plus pratique et confortable. Ne dépensez pas une fortune avant d’avoir fait quelques essais!

Enfin, je vous glisse un mot par rapport au pyjama. Le-pyjama-des-pyjamas! Plutôt que d’acheter un vêtement spécialisé, je vous suggère le très sexy «haut de pyjama qui déboutonne à l’avant». Pourquoi s’infliger cela me direz-vous!?! Car aucun tissu ne vous gênera lors de la mise au sein (complètement ouvert) et également puisqu’il vous permet de faire du peau-à-peau! Il est parfait pour les débuts!

Châle ou tablier d’allaitement

Ces items sont pratiques pour les plus pudiques d’entre nous, car ils permettent de mettre bébé au sein en toute intimité.

– Le châle s’enfile souvent autour du cou et a un tissu souple.

Avantage : Il est plus discret et chic. Il ressemble à un foulard.

Désavantage : Il tombe directement sur la tête de bébé. Personnellement, ça m’a beaucoup déplu. Mon bébé n’a jamais voulu boire avec cela sur la tête, et elle avait chaud!

– Le tablier s’enfile aussi autour du cou, mais a un encolure plus rigide. On peut lui donner une forme.

Avantage : Son tissu rigide permet de faire en sorte que le tissu ne tombe pas directement sur la tête de bébé. Ce dernier a donc plus d’air et se sent moins à l’étroit. On peut facilement voir bébé, ce qui facilite la mise au sein.

Désavantage : Côté look, les tissus sont très beaux mais ils sont rarement discrets. Souvent à gros motifs, c’est certain qu’on vous remarque dès que vous vous le mettez autour du cou!

À mon avis, il n’est pas nécessaire d’acheter un de ces items avant l’arrivée de bébé, car dans les débuts, vous ne voudrez pas l’utiliser, question de vous familiariser avec la mise au sein. Et si vous voulez vous couvrir à peu de frais, vous pouvez toujours utiliser une petite couverture en mousseline!

Le tire-lait

Le fameux tire-lait. Il fera l’objet d’un article à lui seul dans une autre section de mon site, mais pour les besoins de la cause, j’en glisse un court mot ici.

Est-ce que toutes les femmes qui allaitent possèdent un tire-lait? Je ne crois pas. Certainement une bonne majorité d’entre elles, par contre.

Le tire-lait est un outil qui peut s’avérer très utile lorsque l’on allaite. Il permet de :

– Faire arriver la montée de lait plus rapidement;

– Augmenter la production de lait;

– Faire des réserves de lait;

– Vider les seins pour soulager en cas d’engorgement.

Le problème avec le tire-lait, c’est qu’il est difficile de déterminer lequel est le bon pour nous en pré-natal.

Les compagnies produisent des guides selon lesquels, par exemple, on vous recommande d’acheter un tire-lait manuel si vous prévoyez vous en servir pour donner maximum deux biberons par semaine à votre bébé. Vous vous procurez donc votre votre petit tire-lait manuel en pré-natal, mais après votre accouchement, vous réalisez que votre production a besoin d’un coup de main et qu’un tire-lait électrique double serait nécessaire.

Mon opinion est la suivante : Il est essentiel de se renseigner sur les modèles qui existent avant d’accoucher, et de comprendre pourquoi vous devriez choisir un modèle plutôt qu’un autre.

Sachez aussi où vous pouvez vous en procurer un rapidement. Ainsi, si votre bébé est incapable de prendre le sein dans les premiers 24-48h ou s’il est peu efficace, vous pourrez aller acheter un tire-lait approprié pour stimuler vos seins et vous assurer de ne pas perdre votre production dans les débuts.

Saviez-vous que?

– Malgré la disponibilité de plusieurs marques sur le marché, seules deux sont recommandées par le milieu de la santé : Medela et Ameda. Ils sont les seuls qui stimulent bien les seins et qui ne risquent pas de vous causer des blessures.

– Il n’est pas recommandé d’utiliser un tire-lait usagé, peu importe si c’est celui de votre sœur et qu’elle vous assure l’avoir bien entretenu. Pourquoi? Car certaines maladies (bactériennes, fongiques ou virales) peuvent être transmises par le lait maternel. La stérilisation dans l’eau bouillante n’est pas suffisante pour que le tire-lait usagé puisse être utilisé en toute sécurité.

– Plusieurs organismes communautaires vendent des tire-lait (neufs, bien sûr!), moins chers qu’en pharmacie ou en magasin! Renseignez-vous!

– Certaines compagnies d’assurance remboursent l’achat d’un tire-lait. Informez-vous auprès de la vôtre. Une prescription du médecin peut être requise.

– Le plus gros modèle de tire-lait coûte 450,00$. Ça peut paraître cher, mais rappelez-vous qu’il vous en coûterait minimum 2 000,00$ en préparation pour nourrissons.