Questions fréquentes et réponses

La confusion sein-tétine et sans tétine

Gros plan d'une suce rose pâle




On entend souvent que les mères qui allaitent devraient éviter d’offrir à leur bébé toutes formes de tétines artificielles puisque ces dernières pourraient nuire à la poursuite de l’allaitement.

En effet, considérant qu’aucun produit, malgré tout le marketing que l’on puisse voir, imite la façon de téter au sein, un bébé qui a une suce ou qui boit au biberon (ou dans un autre contenant) pourrait devenir confus au point de ne plus être capable de prendre le sein.

Pourtant, on voit tout pleins de bébés allaités qui prennent la suce ou qui boivent au biberon. Que faut-il en penser?

La confusion sein-tétine existe-elle vraiment?

Elle est trop méconnue, mais oui elle existe vraiment.

Plusieurs mamans se retrouvent, souvent soudainement, avec un bébé qui ne veut plus prendre le sein, qui n’est plus capable de prendre le sein, qui stimule moins bien (donc production diminuée) ou encore qui la blesse en buvant alors que tout se passait très bien.

Suce et biberon : nécessairement incompatibles avec l’allaitement?

Peut-on vraiment dire que l’intégration de tétine artificielle est totalement incompatible avec l’allaitement?

Aux risques de me faire tirer des roches, ma réponse est non.

Pourquoi? Tout simplement parce qu’il est impossible de généraliser et d’avoir une réponse unique pour tous les bébés.

Personnellement, j’ai un bébé qui a pris la suce et des biberons à l’occasion sans qu’il n’y ait aucun impact sur mon allaitement. J’en ai un autre qui a pris la suce pendant une journée et dès le lendemain, il n’était plus capable de s’accrocher au sein.

Quoi savoir avant d’offrir une tétine artificielle à un bébé allaité?

Malgré tout ce que je décrirai ci-bas, sachez que vous êtes la mieux placée pour juger de ce qui est le mieux pour vous et votre bébé! L’important, c’est d’avoir l’heure juste pour pouvoir faire un choix qui nous convienne.

Voici ce que je considère important à savoir :

  • Il est impossible de prédire l’impact de l’intégration d’une suce ou de biberon chez un bébé. On ne peut pas savoir si bébé développera une confusion sein-tétine un jour ou pas. Chaque bébé est différent;

 

  • La confusion peut survenir peu importe l’âge du bébé. Or, on entend souvent qu’il est recommandé d’éviter suce & biberon avant que bébé ait 6 semaines.

Doit-on en comprendre qu’une intégration après 6 semaines vous assure que bébé ne développera pas de confusion? Non!

En effet, on recommande d’éviter suce & biberon avant que bébé ait 6 semaines pour éviter une confusion et s’assurer d’une bonne prise du sein mais aussi parce qu’un nouveau-né qui tète une suce ou boit un biberon manque une occasion d’être au sein et de stimuler votre lactation. Les premières semaines d’allaitement sont cruciales pour établir votre production.

Après 6 semaines, la lactation est normalement bien établie. Mais le risque de confusion demeure tout de même.

  • La confusion peut survenir peu importe le nombre d’exposition.

Un bébé peut se mettre à téter différemment après avoir bu 1 biberon ou 15.

Je n’y croyais pas vraiment à celle-là…mais quand j’ai moi-même constaté que mon bébé ne s’accrochait plus au sein après avoir pris la suce une seule journée, la sceptique que j’étais a été confondue.

  • Bébé peut, sans être confus, développer une préférence

Votre bébé peut s’adapter et boire aussi bien au sein que dans n’importe quel contenant. Sans développer de confusion, il peut néanmoins un jour refuser de boire au sein puisqu’il préfère boire au biberon, par exemple.

On pense que le débit y est pour quelque chose. Au sein, le flot du lait est intermittent alors que dans un contenant, il peut être constant et rapide.

Il vaut donc mieux intégrer des pauses et choisir des contenants qui offrent un débit lent quand c’est possible. Mais encore là, on ne sait jamais!

  • Nul besoin d’une tétine pour être confus

Je n’aime pas les régimes de terreur contre les suces et les biberons! Pourquoi? Car une tétine n’est pas requise pour qu’un bébé développe une confusion.

On pense que les risques de confusion sont plus grands lorsque le contenant offert nécessite de téter, certes. Mais en réalité, un bébé peut aussi être confus après avoir dû aspirer dans un gobelet à bec ou à paille.

Même le dispositif d’aide à l’allaitement utilisé au doigt, qui semble être la solution miracle pour celles qui veulent à tout prix éviter les tétines et becs, est susceptible de causer une confusion. En effet, cela pourrait avoir pour effet que bébé attende d’avoir quelque chose d’aussi ferme qu’un doigt dans la bouche avant de commencer à téter. On n’est pas plus avancée!

Le seul contenant garanti anti-confusion…c’est le sein!

Un peu décourageant tout ça n’est-ce pas? J’aurais aimé vous proposer une solution miracle, mais la cruelle vérité, c’est que le risque zéro n’existe pas.

Votre bébé peut développer une confusion ou une préférence. Mais vous savez quoi? Il se peut aussi que tout se passe à merveille et que rien de tout cela ne se produise!

Les types de confusion

La confusion sein-tétine

En prenant le biberon, un autre contenant ou la suce, bébé peut modifier sa façon de prendre le sein.

Il peut téter différemment et vous blesser ou encore moins bien stimuler le sein, ce qui fait diminuer votre production.

La maman peut alors se retrouver avec une blessure à traiter, ou avec une production qui ne suffit plus aux besoins de bébé.

De plus, moins souvent le bébé est au sein (parce qu’il tète sa suce ou parce qu’il prend des biberons), plus la vitesse d’excrétion du lait est lente. Bébé peut se désintéresser rapidement puisqu’il doit travailler très fort pour finir par recevoir son lait.

Enfin, bébé peut carrément ne plus être capable de s’accrocher au sein, ne sachant plus comment faire à force d’avoir été exposé à une autre façon de boire.

La préférence

Comme mentionné plus haut, bébé peut ne pas être confus, mais plutôt savoir ce qu’il veut. Il refuse le sein parce qu’il préfère désormais boire autrement.

Signes d’une confusion sein-tétine

  • Bébé a de la difficulté à s’accrocher au sein;
  • Bébé refuse le sein ou aussitôt qu’il y est, il hurle et se cambre vers l’arrière, se décrochant en même temps;
  • Vous ressentez une douleur quand bébé tète ou vous sentez qu’il ne se positionne pas comme avant;
  • Apparition de blessures aux mamelons;
  • Le nombre de couches mouillées diminue ou elles sont moins lourdes.

Comment prévenir la confusion?

LA question à 100$!

La seule et unique façon de s’assurer que votre bébé ne développera jamais de confusion ou de préférence est qu’il boive uniquement au sein.

Comme ce n’est pas une option envisageable pour plusieurs mamans, je vous propose de :

  • Vous écouter. Vous avez votre propre tolérance aux risques et vous seule avez à décider si vous souhaitez offrir une tétine artificielle (ou autre contenant) à votre bébé. Certaines mamans le font et c’est correct. D’autres ne le font pas et c’est correct aussi;

 

  • Favoriser des contenants qui offrent un débit lent et faites des pauses au cours des boires;

 

  • Être attentive à tout changement dans la façon de boire de bébé ou dans son comportement au sein…vous pourrez ainsi intervenir plus rapidement au besoin;

 

  • Privilégiez une exposition occasionnelle. Même si une confusion peut apparaître après une seule exposition, je persiste à croire qu’il sera plus facile d’y remédier que si le bébé est exposé sur une base régulière (ex : 2 boires au biberon par jour est beaucoup plus risqué qu’un biberon par mois!).

La confusion sein-tétine est-elle irréversible?

La confusion n’est pas irréversible et il est possible d’y remédier.

Cependant, selon le degré de confusion auquel votre bébé fait face, la remise en route de l’allaitement sera plus ou moins facile.

Par exemple, il sera normalement plus facile de se remettre d’une confusion causée par une brève utilisation d’une suce d’un bébé de 2 mois que d’un bébé de 9 mois qui a développé une préférence pour le biberon.

Voici quelques pistes de solution si vous vous trouvez dans cette situation :

– Cessez d’offrir, dans la mesure du possible, l’item à l’origine du problème;

– Faites du peau-à-peau et le plus de mises au sein possible. Si bébé refuse, ne forcez pas. Offrez-lui plutôt le sein quand il dort ou quand il est tout près de s’endormir, en marchant ou dans le bain. Il faut créer un climat de calme et de confiance;

– Si bébé refuse le sein, préservez votre production à l’aide d’un tire-lait;

– Si votre production a diminué, tentez de l’optimiser (Consultez mon article sur Comment augmenter sa production de lait);

– Faites-vous accompagner par une personne compétente en allaitement (pour corriger la prise du sein, par exemple);

– Armez-vous de patience et de persévérance. Il faut laisser le temps à bébé et vous faire confiance. Tout n’est jamais perdu!

Vous pourriez aussi aimer

Bébé fille qui boit au sein

Questions fréquentes et réponses

Fausse croyance: le lait gras de fin de tétée

Nouveau-né allaité dans un pyjama turquoise

Questions fréquentes et réponses

Fausse croyance: le manque de lait

Nouveau-né allaité

Questions fréquentes et réponses

Combien de temps devrait durer un boire?